Accompagnement des élèves en difficulté

A l’Institut Notre-Dame, l’accompagnement scolaire se compose de deux cellules :
la cellule «PIA» et la cellule «aménagements raisonnables».

1) La cellule PIA (Plan Individualisé d’Apprentissage).
Elle se compose de 3 coaches PIA qui rencontrent régulièrement les élèves en difficulté envoyés par le conseil de classe pour déterminer le ou les frein(s) d’apprentissage. Ils définissent ensemble et avec les parents un plan d’action qui est régulièrement évalué et ajusté si nécessaire. Pour mettre en place ce plan d’action, des ateliers de méthode de travail, de confiance en soi et de gestion d’énergie sont entre autre proposés.

2) La cellule «aménagements raisonnables» à l’IND.
Elle rassemble une équipe de professeurs formés aux troubles d’apprentissage et une logopède qui ont pour mission de comprendre ce dont souffrent les élèves afin de pouvoir adapter l’enseignement et les évaluations en fonction de leurs caractéristiques. Si votre enfant souffre d’un trouble particulier et a besoin d’un accompagnement personnalisé, nous vous demandons de prendre contact avec un professionnel qui établira un bilan datant de moins d’un an au moment où la demande est introduite et qui atteste de cette particularité. Les aménagements raisonnables sont des mesures appropriées, prises en fonction des besoins dans une situation concrète, afin de permettre à une personne présentant des besoins spécifiques d’accéder, de participer et de progresser dans son parcours scolaire, sauf si ces mesures imposent à l’égard de l’établissement qui doit les adopter une charge disproportionnée. Il y a trois grandes catégories d’aménagements raisonnables :
• aménagements matériels ;
• aménagements pédagogiques ;
• aménagements organisationnels

Les membres de ces deux cellules apportent également comme aide aux élèves :
un soutien psychologique : encourager, sécuriser, intéresser, mettre en confiance, accueillir, informer, conseiller, aider à la réflexivité,…
un soutien pédagogique : guider, montrer comment faire et aider à construire avec l’élève une méthodologie qui lui convient, proposer des ressources, contrôler, tester et/ou évaluer,…

En fonction des difficultés rencontrées par l’élève, un membre de ces deux cellules peut également faire appel avec l’accord des parents au CPMS, au professionnel qui suit l’enfant ou à un organisme externe à l’école.

Ces mesures  d’accompagnement des élèves en difficulté ou à besoins spécifiques ont pour but de mieux cibler les difficultés pour y remédier le plus rapidement possible et de conduire un plus grand nombre d’élèves vers la réussite. Mais pour que cela fonctionne, il est important de pouvoir compter sur la collaboration de tous : élèves, parents et professeurs.